23 janvier, 2015 Greater Montreal Region

Soyons honnêtes, il y a des centaines de courtiers parmi lesquels choisir. Trouver le bon courtier avec les bonnes aptitudes et la juste expertise fera toute la différence entre avoir votre entreprise sur le marché pendant des années ou bien la vendre dans les délais et au prix désiré. Bien sur, il est difficile de garantir quoi que ce soit, mais laissez-nous vous offrir quelques conseils qui vous mèneront dans la bonne direction.

  • Ne choisissez pas le premier venu : Magasinez un peu et interrogez au moins 5-10 courtiers en vente d’entreprises.  Les courtiers ne sont pas tous pareil et il est important de trouver celui qui a de l’expérience en vente commerciale ou bien une bonne compréhension du type d’entreprise que vous désirez vendre.

  • Découvrez leurs stratégies ou leur plan marketing. Les courtiers en vente d’entreprises utiliseront des stratégies similaires, mais il y a cependant certaines variations. Les compagnies ne sont pas toutes les mêmes, trouvez donc un courtier avec un plan adapté à votre type d’entreprise.

  • Les références sont importantes. Si vous connaissez quelqu’un qui a déjà eu recours à un courtier, informez-vous de leur expérience. Un ami ou contact professionnel pourrait connaître le courtier parfait pour vous.

  • Trouvez un courtier membre d’une association. Cherchez dans les diverses associations de courtage et ce que cela implique pour le courtier. Si vous trouvez un courtier qui n’est pas membre d’une association professionnelle, cherchez pour quoi.

  • Faites vos recherches. Vous croyez avoir trouvé le bon courtier? Super! Simplement pour vous assurer qu’il ne vous a pas eu qu’avec de belles paroles, fouillez sur le web, assurez vous qu’il n’y a pas de plaintes à son sujet ou de problèmes avec son service. De plus en plus de gens se tournent vers internet afin d’en apprendre d’avantage sur une personne ou une compagnie, que ce soit par des groupes tels le BBB (Better Business Bureau) ou des forums en ligne, alors assurez-vous qu’il est le candidat idéal pour vous. Soyez à l’affut de ses antécédents, son expérience et ses compétences.

  • Trouvez un courtier spécialisé. Par exemple, si vous vendez un commerce de détail, il serait bon d’engager un courtier spécialisé en vente de commerces de détail. Il possède fort probablement un réseau de contacts bien établi.

  • Assurez-vous que votre courtier comprend la confidentialité. Savoir que votre entreprise est mise en vente peut causer une incertitude chez vos employés; ils pourraient croire qu’ils perdront leur emploi avec la vente de l’entreprise, ce qui affectera le moral des troupes. Vos clients et fournisseurs pourraient également s’en voir inquiets, alors assurez-vous que votre courtier comprendra ces situations potentielles et qu’il ne dira pas à qui veut bien l’entendre que vous vendez.

  • Évitez les frais initiaux. Tout comme les agents immobiliers, les courtiers commerciaux prennent un pourcentage sur la vente de l’entreprise. Habituellement entre 8% et 15%. Si le courtier demande que certains frais soient payés d’avance, cela peut démontrer un manque de confiance dans leur habileté à vendre votre entreprise.

  • Ne soyez pas pressé. En tant que vendeur d’entreprise, un courtier ne devrait pas vous mettre de pression. Ils ne devraient pas vous forcer à prendre de décisions hâtives, cependant, s’ils croient déjà avoir un acheteur potentiel, ils vous le mentionneront. Si cet acheteur est sérieux, il devrait être en mesure de trouver votre entreprise à vendre et ce, peu importe avec quel courtier vous faites affaire.

  • Testez leur habileté à négocier. Une fois que vous croyez avoir trouvé le bon courtier pour vendre votre entreprise, pourquoi ne pas les mettre à l’essaie? Portez attention à leur réaction au moment où vous négocierez leur tarif. Il n’y a aucun mal à essayer et s’ils sont solides et bons dans la justification de leur honoraire, il est fort à parier qu’ils négocieront avec la même verve pour vendre votre entreprise.

  • Pouvez-vous entrer en contact avec eux? Si votre courtier est difficile à rejoindre, ce pourrait être le cas pour les acheteurs potentiels. Un courtier occupé peut être bon signe de ses compétences, mais ça pourrait aussi démontrer que vous ne serez pas en haut de sa liste de priorités.

 

De toute l’équipe de BizCoCité, nous vous souhaitons la meilleure des chances dans la vente de votre entreprise.